Présentation

Présentation du projet Kalan 2

Dans les écoles publiques, le nombre d’élèves par classe varie de 40 à 80. Les effectifs sont semblables dans les écoles privées, qui ne sont pas en mesure d’offrir un enseignement de qualité malgré les tarifs élevés qu’elles pratiquent.

Le niveau d’alphabétisation et de scolarisation est encore trop faible, particulièrement parmi la population rurale. Par ailleurs, le taux d’achèvement de l’école élémentaire est de 44,1 % seulement, bien que la scolarité soit obligatoire jusqu’à 16 ans. Ce pourcentage est encore plus faible pour les filles. Le manque évident d’établissements scolaires se traduit donc par des impacts négatifs sur l’éducation des enfants.

Un véritable défi se pose pour les parents qui sont pour la plupart obligés d’inscrire leurs enfants à Mbour, le centre urbain le plus proche. Les élèves sont ainsi obligés de trouver un moyen de transport pour parcourir les 30 minutes de trajet et rejoindre le centre-ville. Au-delà des complications logistiques que cela engendre, les coûts financiers sont exorbitants puisque, à défaut de transport public, le taxi est souvent le moyen de transport choisi lorsque la famille peut se le permettre. Cette problématique se pose tout aussi bien pour les familles locales que pour les expatriés. En effet, la région de la Somone-Ngaparou est une zone touristique dans laquelle les expatriés installés avec leurs enfants peinent à trouver des infrastructures scolaires adaptées répondant à leurs besoins.

A qui s’adresse Kalan 2

Kalan 2 sera un établissement d'enseignement privé déclaré auprès du Ministère de l’Éducation Nationale sénégalais.

Cette école est destinée aux enfants de 3 à 16 ans (cycle obligatoire) issus de toutes les couches sociales, sans distinction de race, de nationalité, de religion ou de croyance.

Elle aura pour but d’être pluriculturelle, à travers l’enseignement d’au moins deux langues vivantes. Le français, langue officielle du Sénégal, sera enseigné comme première langue obligatoire. L’anglais et/ou l’espagnol seront enseignés comme deuxième langue vivante.

Tous les niveaux, de la maternelle à la 3ème, seront représentés selon le système français et sénégalais.

Du projet pilote Kalan 1 au futur complexe Kalan 2

La situation dans la région n’est pas nouvelle et le projet Kalan 2 s’appuie sur une expérience concrète et des bases bien établies :

Le projet Kalan 1, qui a ouvert ses portes au mois de septembre 2009 et qui compte à ce jour près de 200 élèves (l’école Kalan 1 étant installée sur un terrain en location, ne nous appartenant pas).

Pour répondre à la demande croissante d’inscriptions et dans le but de bénéficier d’un effet d’échelle plus important et ainsi réduire les coûts de fonctionnement, nous avons créé le projet Kalan 2.

Dans son essence, le projet Kalan 2 consiste, à terme, à déménager entièrement l’école Kalan 1 sur un terrain de 10 ha dont la Fondation est propriétaire.

La construction de cette nouvelle école Kalan 2, permettra ; d’abaisser sensiblement les coûts de fonctionnement, d’accueillir près de 900 élèves, d’améliorer l’offre éducative dans la région et de répondre à la demande croissante de la population locale.

Ce déménagement implique l’abandon de toutes les infrastructures et les salles de classes construites jusqu’à présent. La construction de nouvelles infrastructures à l’emplacement actuel ne fait donc plus de sens. Il est dès lors fondamental de démarrer au plus vite les travaux de l’école Kalan 2.

Votre aide nous est précieuse : rejoignez-nous !